PROTÉGER ET RESTAURER LA NATURE Lauréat

Republic of Costa Rica

Les forêts abritent la moitié de nos plantes et de nos animaux terrestres, ainsi que les trois quarts des oiseaux. Elles absorbent le carbone de l’air et restituent l’oxygène que nous respirons. Pourtant, en 2020, un nombre plus important que jamais d’arbres a été abattu, provoquant 10 % du réchauffement climatique.

Dans les années 1990, les vastes forêts du Costa Rica ont été ravagées et réduites de moitié. Mais les habitants du Costa Rica et leur Ministère de l’environnement ont élaboré un plan pour les sauver. Ses programmes ont rémunéré les citoyens pour protéger les forêts, planter des arbres et restaurer les écosystèmes.

Les résultats ont été spectaculaires. La surface des forêts du Costa Rica a doublé. La flore et la faune ont prospéré, ce qui a entraîné un boom de l’écotourisme, contribuant à hauteur de 4 milliards de dollars à l’économie.

Le gouvernement adopte désormais cette approche dans les zones urbaines. Il estime que 30 % des terres et des océans du monde pourraient également être protégés de cette manière. Remporter le Prix Earthshot lui permettrait de partager ses connaissances et ses pratiques à l’échelle mondiale, notamment dans les pays du Sud. La devise du Costa Rica est « pura vida » ou « vie pure ». Ces mots pourraient bientôt résonner dans le monde entier.

Pour en savoir plus

Nos finalistes

Nous choisissons de faire en sorte que, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, le monde naturel connaisse une expansion plutôt qu’un déclin. Nous décernerons le Prix Earthshot aux efforts les plus remarquables visant à relever ce défi. Découvrez les finalistes qui vont nous aider à réaliser cet Earthshot grâce à leurs solutions révolutionnaires.

PROTÉGER ET RESTAURER LA NATURE Les finalistes

République démocratique du Congo (RDC)

FONDATION POLE POLE

Enfant, John Kahekwa rêvait de travailler avec les gorilles, une espèce en voie de disparition. Après être devenu garde-forestier et pisteur expert dans le parc national de Kahuzi-Biega, John a constaté que l’avenir des gorilles et des communautés était lié, vivant dans la pauvreté et au milieu de la guerre en RDC.

En 1992, Kahekwa a fondé la Fondation Pole Pole (POPOF) après avoir demandé à un braconnier pourquoi il braconnait, et l’homme lui répondit « les ventres vides n’ont pas d’oreilles ». Il a alors compris qu’il devait se concentrer sur les causes profondes de la déforestation et du braconnage de la viande de brousse : la pauvreté et la faim dans la communauté.

Aujourd’hui, la Fondation gère des projets agricoles qui produisent des aliments nutritifs à faible coût. Elle aide les anciens braconniers à acquérir de nouvelles compétences, tout en enseignant l’importance de la conservation à la nouvelle génération et en apportant un soutien vital aux gardes forestiers qui travaillent dans le parc. Elle a également planté quatre millions d’arbres, créant ainsi un tampon entre les populations et le monde naturel.

Remporter le Prix Earthshot aiderait la Fondation à accroître ses activités et à conclure des accords d’achat avec les pays du Nord pour développer de nouveaux produits contribuant à la protection des gorilles.

La Fondation Pole Pole, dont le nom signifie « lentement » en kiswahili, est la preuve qu’avec du temps et des efforts, la conservation fonctionne. Avec ses combats et ses victoires, elle a créé un modèle de conservation qui peut être reproduit dans le monde entier, aidant l’homme et la nature à prospérer ensemble.

Pour en savoir plus

PROTÉGER ET RESTAURER LA NATURE Les finalistes

Suisse

Restor

Seulement une fraction des projets de restauration de la nature a un impact durable. Les équipes locales, qui travaillent seules, ne disposent souvent pas des données, des outils de suivi et du partage des ressources nécessaires pour réussir. En conséquence, les efforts à petite échelle peuvent paraître futiles face à la crise écologique mondiale. Le Dr. Thomas Crowther, fondateur de Restor, souhaite que cela change.

Plateforme en ligne gratuite pour le mouvement de la restauration, Restor est un peu comme Google Maps pour la nature. Elle permet de relier les praticiens aux données écologiques et de créer des réseaux entre les activistes, les financeurs et le public. Pour la première fois, d’importants ensembles de données scientifiques sont à la portée des défenseurs de l’environnement, ce qui permet aux connaissances locales de stimuler le changement mondial.

Depuis son lancement cette année, elle a interconnecté plus de 50 000 sites de restauration dans le monde. Et l’inscription est gratuite pour tous. Remporter le Prix Earthshot permettra à Restor de transformer la manière dont nous protégeons et réparons la planète. Ensemble, des milliers d’actions locales pourront devenir un mouvement mondial.

Pour en savoir plus
Royal Foundation