Les lauréats du Prix Goldman 2020

ALLIANCE MONDIALE

Les lauréats du Prix Goldman 2020

Les partenaires de nomination du Prix Earthshot ont été sélectionnés pour leur capacité à identifier les solutions les plus efficaces aux cinq défis Earthshot dans tous les pays et tous les secteurs, des communautés locales aux entreprises. Parmi nos partenaires de nomination à travers le monde, citons notre Alliance mondiale, un réseau sans précédent d’organisations mondiales qui partagent l’ambition du Prix de réparer la planète, ainsi que des institutions universitaires, des organisations à but non lucratif et des entreprises privées du monde entier. Notre Alliance mondiale et nos partenaires de nomination faisant partie intégrante de la famille Earthshot, leurs actualités sont importantes pour l’environnement, et nous nous ferons un plaisir de les partager régulièrement avec vous.

La Goldman Environmental Foundation, partenaire de nomination officiel du Prix Earthshot, vient d’annoncer les six lauréats du prestigieux Prix Goldman pour l’Environnement, qui récompense les militants écologiques dans la communauté locale.

Décerné annuellement à des champions de l’environnement dans chacune des six régions continentales habitées, le Prix Environnemental Goldman récompense les actions et le leadership de militants écologiques dans les communautés locales du monde entier, qui nous inspirent tous à agir pour protéger notre planète.

Le prix a été créé en 1989 à San Francisco par les philanthropes et défenseurs des droits civiques Rhoda et Richard Goldman. Comme l’a un jour remarqué Richard Goldman, « Nous aimerions laisser le monde dans un meilleur état que celui où nous l’avons trouvé ». Depuis 31 ans, le prix a eu un impact incalculable sur la planète. À ce jour, il a honoré 200 lauréats (dont 87 femmes) de 90 pays et mis en lumière bon nombre des problèmes critiques auxquels est confrontée la planète.

En temps normal, les lauréats reçoivent le prix en personne à l’occasion d’une cérémonie tenue à l’Opéra de San Francisco en avril. Cette année, en raison de la pandémie de coronavirus, le prix a été remis dans le cadre d’un événement virtuel diffusé en ligne le 30 novembre 2020. La date avait été choisie pour coïncider avec le dixième anniversaire de la mort de Richard Goldman, le 29 novembre 2010.

Liste des lauréats de cette année :

CHIBEZE EZEKIEL, Ghana
En conséquence directe de 4 ans de campagne locale menée par Chibeze Ezekiel, le Ministre de l’Environnement ghanéen a renoncé à la construction d’une centrale à charbon de 700 mégawatts (MW) et d’un port adjacent pour l’importation de charbon. La centrale à charbon aurait été la première sur le territoire. La mobilisation d’Ezekiel a permis de stopper l’implantation de l’industrie charbonnière au Ghana et de tracer la voie d’un avenir sans charbon pour le pays.

KRISTAL AMBROSE, Bahamas
À la suite d’une campagne de mobilisation de la jeunesse, Kristal Ambrose a réussi à convaincre le gouvernement des Bahamas d’interdire les sacs, couverts et pailles en plastique à usage unique, ainsi que les emballages et les gobelets en styromousse. L’interdiction a été annoncée en avril 2018 et est entrée en vigueur en janvier 2020.

LEYDY PECH, Mexique
Leydy Pech, apicultrice indigène maya, a pris la tête d’une coalition qui a réussi à stopper la plantation, par Monsanto, de soja génétiquement modifié dans le sud du Mexique. La Cour suprême du Mexique a jugé que le gouvernement avait violé les droits constitutionnels des Mayas et suspendu la plantation de soja génétiquement modifié. Grâce à la persistance de Pech et de sa coalition, le Service alimentaire et agricole du Mexique a aussi révoqué le permis de culture de soja génétiquement modifié de Monsanto dans sept États mexicains en septembre 2017.

LUCIE PINSON, France
En 2017, Lucie Pinson a réussi à faire pression sur les trois plus grandes banques françaises pour qu’elles arrêtent de financer directement les entreprises charbonnières et les nouveaux projets liés au charbon. Elle a ensuite étendu son combat aux compagnies d’assurance françaises : entre 2017 et 2019, les géants de l’assurance AXA et SCOR ont annoncé leur intention de mettre fin à la couverture d’assurance des projets charbonniers.

NEMONTE NENQUIMO, Équateur
Nemonte Nenquimo, une indigène qui se bat depuis plusieurs années pour les droits de son peuple, a remporté une importante victoire judiciaire qui a permis de protéger plus de 202 000 hectares de forêt amazonienne et de territoire Huaorani contre l’exploitation pétrolière. Le jugement et l’activisme de Nemonte ont créé un précédent en matière de droits des indigènes en Équateur, et d’autres tribus sont en train de suivre son exemple pour préserver d’autres régions de la forêt tropicale.

PAUL SEIN TWA, Myanmar
Fervent défenseur de l’environnement et de la culture de l’État Karen au Myanmar, Paul Sein Twa a mobilisé son peuple pour la création d’un parc de la paix de 540 000 hectares (une approche collaborative de la conservation à l’échelle de la communauté locale unique en son genre) dans le bassin du fleuve Salween, officiellement inauguré en décembre 2018. Le bassin du fleuve Salween est à la fois une zone prioritaire pour la biodiversité et le territoire du peuple Karen, qui lutte depuis de nombreuses années pour l’auto-détermination et la gestion de ses terres. Le nouveau parc représente une victoire majeure pour la paix et la conservation au Myanmar.

En savoir plus sur les lauréats du Prix Goldman 2020

En savoir plus
Royal Foundation