le Prix « Jeunes Champions de la Terre 2020 » du PNUE

ALLIANCE MONDIALE

Sept jeunes savants, ingénieurs, entrepreneurs et militants du monde entier ont été nommés Jeunes Champions de la Terre 2020 par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). Chacun de ces environnementalistes dynamiques va bénéficier d’un financement de départ, d’une formation intensive et d’un mentorat personnalisé pour concrétiser ses idées ambitieuses. 

Le prix « Jeunes Champions de la Terre » du PNUE vise à identifier, soutenir et récompenser des individus exceptionnels âgés de 18 à 30 ans munis de grandes idées pour protéger ou restaurer l’environnement. 

Les lauréats, choisis parmi plus de 845 candidats originaires de toutes les régions du monde, ont été sélectionnés pour leur approche novatrice de la lutte contre les crises environnementales les plus urgentes de la planète, ainsi que leurs idées innovantes et évolutives. Ces acteurs du changement, qui proposent des solutions telles que transformer l’air en eaurecycler le plastique en dalles de jardin ou encourager les bateaux de pêche à retirer des tonnes de plastique des océans, prouvent que, lorsqu’elles vont de pair, l’innovation et l’ambition peuvent à aider à relever les défis les plus urgents de la planète. 

La liste des sept Jeunes Champions de la Terre 2020 est la suivante: 

 

Fatemah Alzelzela, Asie Occidentale (Koweït, 24 ans 

Fatemah a lancé Eco Starune initiative de recyclage à but non lucratif qui collecte des déchets auprès des particuliers, des écoles et des entreprises du Koweït en échange d’arbres et de plantes. Depuis son lancement, début 2019, Eco Star a recyclé plus de 130 tonnes of métal, papier et plastique. 

 

Lefteris Arapakis, Europe (Grèce, 26 ans 

Lefteris a créé Enaleiaune start-up dont la mission est de mobiliser, d’éduquer et de récompenser les pêcheurs locaux pour collecter les plastiques en mer, afin d’encourager la régénération des stocks de poisson et de l’écosystème. Enaleia s’est également lancée dans le prototypage d’articles de mode (chaussettes, maillots de bain, etc.) en plastique recyclé. 

 

Max Hidalgo Quinto, Amérique Latine & Caraïbes (Pérou, 30 ans 

Max a fondé Yawaune entreprise qui construit des éoliennes portables capables de produire 300 litres d’eau par jour en captant l’humidité présente dans l’air. 

 

Nzambi Matee, Afrique (Kenya, 28 ans 

Nzambi, un ingénieur matériaux, est à la tête de Gjenge Makersune entreprise qui produit des matériaux de construction durables à faible coût fabriqués à partir de sable et de plastique recyclé. 

 

Niria Alicia Garcia, Amérique du Nord (USA, 28 ans 

En collaboration avec un groupe d’activistes indigènes, Niria coordonne Run 4 Salmonun événement virtuel qui, chaque année, donne vie au parcours épique du saumon chinook dans le delta du Sacramento, en Californie. L’objectif de l’initiative est de sensibiliser le public à ce précieux écosystème, ainsi qu’aux espèces et populations qui en dépendent. 

 

Vidyut Mohan, Asi& Pacifique (Inde, 29 ans 

Vidyut a cofondé Takacharune entreprise qui fabrique des équipements portables bon marché pour la collecte de la biomasse. Les agriculteurs bénéficient ainsi d’une source de revenu supplémentaire et, au lieu d’être brûlés, les déchets organiques sont transformés en carburant, engrais et carbone actif. 

 

Xiaoyuan Ren, Asia & Pacifique (Chine, 29 ans 

Xiaoyuan est à la tête de MyH2Oune plateforme de données qui teste et analyse la qualité des nappes d’eau souterraines de milliers de villages dans la campagne chinoise et met une appli à la disposition des résidents à la recherche d’eau potable. La plateforme sensibilise également les populations locales aux sources de contamination et met les villages en relation avec les sociétés locales de distribution d’eau. 

En savoir plus sur le prix « Jeunes Champions de la Terre » du PNUE et les lauréats 2020

En savoir plus
Royal Foundation